Témoignage de Samuel Ardouin-Fumat





Nos besoins du moment
  • Les besoins en Roumanie
  • Les besoins au Togo
■ En savoir plus


Rêves de Bulles

Témoignage de Samuel Ardouin-Fumat chargé de projet pour Orphelins du Monde.  Il s'est engagé dans un Volontariat de Solidarité International au Togo.

Qu'est-ce qui vous à motivé à partir ?

Issu d’un master en relations internationales et de plusieurs expériences au sein d'associations philanthropiques (stage et service civique), je souhaitais effectuer une mission de terrain, en vue d’intégrer professionnellement le secteur de la solidarité internationale sur le long terme. 

Quel était votre projet ?

Basé au Togo je devais aider un orphelinat local partenaire d’ODM à développer un élevage agroécologique de poules pondeuses, devant lui permettre d’atteindre son autonomie financière, tout en favorisant l’insertion professionnelle des jeunes et des veuves mères de famille dans la région.  

Comment votre mission s'est elle organisée ?

Ma mission consistait principalement à la définition et à la réalisation du projet, je servais aussi d'intermédiaire avec la coordinatrice de l'association en France.

En autonomie j’ai également consacré beaucoup de temps à rechercher des financeurs privés et publics ainsi que des partenaires techniques (entreprises, universitaires, entités publiques).

J'aidais aussi le directeur et son personnel dans les tâches de gestion quotidienne du centre (encadrement des enfants, accueil des volontaires)

Quelles étaient vos relations avec les enfants/ les encadrants/ les bénévoles ?  

J’ai tout de suite été placé au même niveau que chaque encadrant par le directeur, qui s’est employé à me faire participer à la vie de tous les jours de l’orphelinat. En parallèle de mon travail, j’ai ainsi pu participer par moments à la vie des enfants, connaître les challenges de leur vie et ce qui les rendait plus heureux depuis qu’ils avaient intégré la structure. Je devais aussi aider à l'intégration et l'encadrement des nouveaux volontaires bénévoles.

Quel moment vous a le plus marqué ?

Je garde particulièrement en mémoire le jour ou l’arrivée d’eau au centre s’est coupée en pleine saison sèche, privant les enfants d’eau à boire, pour se laver ou pour toute tâche ménagère. Cette situation critique a pu se résoudre rapidement grâce aux financements réunis par ODM pour construire une pompe souterraine, alimentée par des panneaux solaires. Je considère que rien que d’avoir été présent à ce moment sur le terrain, pour aider à mettre fin à cette crise, justifiait mon départ.  

Qu'est-ce que ce projet vous a apporté ?    

D’un point de vu moral, je m’estime sensiblement éclairé sur les réalités de la pauvreté dans les pays en développement, mais également confirmé dans l’idée que leurs communautés ont tout le potentiel et la volonté nécessaire pour y mettre fin, et ce davantage par le transfert de connaissances et la coopération avec les pays développés du nord.                                 Professionnellement parlant, je me sens en mesure de superviser ce type de mission à l’avenir, mais également de m’impliquer sur toute une transversalité de thématiques de développement, allant du lancement d’entreprise au développement agricole, en passant par l’accès à l’énergie.



        Agenda

        Départ de Charlène Desmousseaux pour une mission humanitaire d'un mois en Roumanie
        Charlène Desmousseaux est une étudiante de 22 ans en master communication. Elle a effectué en avril 2014 une mission humanitaire en Roumanie suite à une volonté personnelle d'apporter de son temps et de ses compétences à une cause qui lui tenait à cœur. Elle est ainsi partie un mois dans la ville de Iasi durant lequel elle a pu s'occuper d'enfants à l'hôpital en leur proposant des activités ludiques et éducatives autour du thème des cinq sens. Le bilan de son expérience est très positif notamment de par le contact exceptionnel qu'elle a pu vivre avec les enfants, le personnel encadrant et les bénévoles. 
        La mise en place d'une commission humanitaire au sein de l'école de commerce ESGC&F Rennes
        La commission humanitaire se compose d'un groupe de 18 étudiants motivés d'une école de commerce rennaise : l'ESGC&F. Plusieurs actions se sont déroulées durant cette année scolaire. Des ventes de sandwichs, de crêpes de gâteaux ont été organisées. Plein d'autres projets vont voir le jour l'année prochaine dans l'école !
        Départ de Morgane Foulon pour une mission humanitaire de deux mois en Roumanie
        En juin et juillet 2015 Morgane se rendra à Iasi en Roumanie pour une mission humanitaire de deux mois en association avec Orphelins du Monde. Le premier mois se déroulera aux côtés d'enfants hospitalisés. Puis la mission continuera le second mois au sein de centres d'été proposant des activités ludiques et éducatives aux enfants défavorisés des différents quartiers de Iasi.